Rencontre avec les élu.e.s écologistes du Conseil Régional, le lundi 20 mars à Carbonne
Partager

Lundi 20 mars à Carbonne, à 20h salle Laveran, alors que le Grand Débat télévisé retenait chez eux bon nombre de personnes, une vingtaine d’autres avait choisi de venir participer à ce moment d’échanges entre les élu.e.s. écologistes et du Partit Occitan du Conseil Régional, Véronique Vinet, Kathy Wersinger et François Arcangeli et les citoyen.nes, répondant à l’invitation du groupe local EELV sud-ouest 31.

Véronique Vinet, Co-Présidente du groupe Nouveau Monde en Commun, a présenté ce groupe, composé de 26 élu.e.s dont 14 écologistes, qui fait partie de la majorité dans la nouvelle grande assemblée de 158 représentants.

Véronique a ensuite exposé le bilan d’une année de travail, les avancées et plans d’action du Conseil Régional. Elle a rappelé la création de l’Assemblée des Territoires, fin novembre 2016, poussée par Gérard Onesta, qui va maintenant se saisir de sujets comme le développement du numérique, un travail sur le bonheur territorial, les circuits de proximité … etc. pour alimenter les décisions du Conseil Régional.

Kathy Wersinger, membre du comité de pilotage sur le plan déchets (nouvelle compétence de la région) nous explique qu’un Contrat d’Objectifs (CODREC) est en cours d’élaboration et devrait être finalisé d’ici fin 2018, le but étant de parvenir à un plan régional des déchets fortement axé sur l’économie circulaire, c’est-à-dire la récupération, la réutilisation et la revalorisation des déchets. Ce plan sera orienté vers des mesures incitatives plutôt que contraignantes.

De nombreuses questions ont été posées sur les boues, les déchets du BTP, qui représente le secteur le plus important en la matière. « Que fait-on du mâchefer, résidus des incinérateurs ? », « La méthanisation est-elle une solution ? ». A ce sujet, pour éviter les dérives potentielles et les risques de ce type de production, un rapport d’initiative sera présenté en Assemblée plénière en juin.

François Arcangeli, membre de la commission Montagne et ruralité, présidée par Romain Pagnoux, nous a parlé de l’ambiance délétère qui règne au Conseil Régional à cause des élu.e.s. du FN, constamment dans l’invective, la provocation et l’injure, sans véritable participation au travail collectif.

Quant au transport ferroviaire, sans revenir sur les Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité, grande consultation citoyenne au 1er semestre 2016, on a évoqué le renforcement négocié des TER avec la SNCF, l’opposition à la ligne LGV Bordeaux-Toulouse, coûteuse et non financée.

Pour ce qui concerne le collectif mis en place pour protester contre la fermeture du guichet tôt le matin à Carbonne, il leur a été suggéré d’envoyer leur pétition à Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des Mobilités et infrastructures transports.

Ce moment d’échanges, qui nous a plongés au cœur du travail des élu.e.s. de la région, s’est ensuite poursuivie autour d’un verre de jus de pomme produit localement.